actualite 2021-11-24

Comment bien préparer sa retraite à 30, 40 ou 50 ans ?

Il n’est jamais trop tôt pour anticiper sa retraite, d'autant qu'en matière de placements, le temps est un allié. Mais, à 30, 40 comme à 50 ans, il est déjà nécessaire d’épargner dans cette optique. D'autant que vos moyens ne seront sûrement pas les mêmes à ces différents moments de la vie, il existe donc différentes possibilités pour étoffer votre patrimoine. Voici comment procéder :

 

Préparer sa retraite dès son entrée dans la vie active

Premier stage, job d’été, ou premier emploi, lorsque l’on démarre dans la vie active, la préparation de la retraite est rarement une priorité. Pourtant, souscrire une assurance-vie pour y déposer ses premières primes ou économies est un bon réflexe. Le compteur fiscal se mettra à tourner (la fiscalité de l'assurance-vie devient plus avantageuse après huit ans de détention(1)) et il sera possible d’accéder à un vaste panel de supports d'investissement. Dans la même optique, adhérer à un Plan d’Epargne Retraite permet d'isoler une épargne de très long terme, qui sera dédiée à la constitution d'un complément de revenus réguliers pour sa retraite.

Pour mettre en place une véritable routine d’épargne, la meilleure solution consiste à opter pour des versements programmés. Un montant fixe, déterminé à l'avance, sera prélevé sur votre compte en banque tous les mois, trimestres ou semestres pour alimenter votre Plan Epargne Retraite et/ou votre assurance-vie. Une option à prendre dès que l'on dispose de revenus stables et réguliers.

 

Étoffer son patrimoine vers 35/40 ans

A l'âge de 35 ans, chaque Français reçoit son premier relevé individuel de situation (RIS). Un nouveau relevé sera ensuite adressé tous les cinq ans. Ce document reprend l’intégralité des droits acquis au sein des différents régimes de retraite. C'est le bon moment pour dresser un premier bilan de ses investissements en prévision de la retraite et anticiper les prochaines étapes.

Deux voies sont à explorer en priorité. Tout d'abord l'immobilier : ce peut être le bon moment pour investir dans sa résidence principale ou bien dans de l’immobilier locatif. Ce dernier permet de se constituer un capital en recourant au crédit. Les loyers encaissés permettront de régler une partie des mensualités d'emprunt, réduisant ainsi l'effort d'épargne.

Côté épargne financière, l'assurance-vie devient incontournable. A cet âge, les revenus progressent et l'épargne augmente. Il est donc important de diversifier ses investissements et en fonction de votre profil investisseur, de prendre une part de risque (plus ou moins élevée selon son profil). Enfin, le Plan d'Epargne Retraite permet de constituer un complément de revenu tout en allégeant son impôt sur le revenu(2). En effet, les versements réalisés sur cette enveloppe sont déductibles de ses revenus imposables (dans certaines limites).

 

Accroître son effort d'épargne à 50 ans

Pour calibrer précisément le capital retraite dont vous aurez besoin, vous allez pouvoir vous appuyer sur l’estimation indicative globale qui est envoyée à chaque Français à l’occasion de leurs 55 ans. Ce document intègre une évaluation du montant de sa future retraite selon plusieurs scénarios d’âge de départ. Ces chiffres vont vous aider à réaliser les bons arbitrages.

 

infographie_Montant_Retraite.jpg

 

 

Le Plan d’Epargne Retraite, même souscrit tardivement, est un bon outil pour constituer ou compléter son capital retraite. Il permet en effet de bénéficier d’une fiscalité attractive à l’entrée, à un âge où l'imposition est généralement au plus haut. Pour piloter au mieux cette épargne, les clients du groupe Crédit du Nord bénéficient de 2 modes de gestion. Il est en effet possible de gérer son épargne en toute autonomie avec la gestion libre (c’est vous qui choisissez comment affecter votre épargne au sein d'une large gamme de supports disponibles) ou d’opter pour la gestion pilotée : votre épargne est répartie automatiquement et gratuitement entre les supports sécuritaires et les supports en unités de compte(3), suivant une grille de répartition privilégiant la sécurité au fur et à mesure que la date de la retraite approche.

 

 

(1) Selon la fiscalité en vigueur au 01/01/2021. La compagnie d'assurance n'est pas engagée sur le niveau de fiscalité. Toute évolution de la fiscalité sera à la charge de l'adhérent ou du souscripteur.
(2) A l’échéance du plan les sommes déduites seront fiscalisées.
(3) Les investissements en unités de compte comportent un risque de perte en capital. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur.

 

Plus d'articles

Simuler ma retraite Contact